Finances

Finances - Notre bilan et nos engagements 2014-2020

 



Politique financière communale



Dans les années à venir, la fiscalité des communes va devenir un sujet majeur.

L’Etat se désengage financièrement en réduisant toujours plus la dotation globale de fonctionnement qui est versée aux communes en compensation des services « d’intérêt général » que les communes assurent.

Cette dotation baisse régulièrement d’année en année. Il est prévu qu’elle diminue de 5,5% en 2015 après avoir diminué de 4% en 2014 et de 2,5% en 2013.

D’autre part, de plus en plus de charges revenant à l’Etat sont transférées sur les collectivités locales en général et sur les communes en particulier. Le dernier transfert en date concerne la mise en place des rythmes scolaires. La demi-journée supplémentaire introduite dans le dispositif n’est plus à la charge de l’Education Nationale mais à la charge des communes qui doivent assurer la rémunération des nouveaux intervenants.

Enfin, certaines communes dont Louveciennes sont impactées de façon significative par les mécanismes de solidarité et de répartition (Fonds de péréquation (FPIC), Fonds de solidarité (FSRIDF ET FNGIR ).
Les recettes des communes reposant principalement sur la fiscalité et les dotations de l'Etat, avec cette baisse de la dotation globale de fonctionnement et l’augmentation des prélèvements, les 2 seules variables d’ajustement restent la fiscalité locale et la réduction des charges car les budgets communaux doivent légalement être en équilibre.

 Un effort considérable de rationalisation a été réalisé à Louveciennes au cours des 6 dernières années ; ce qui a permis de contenir les charges de fonctionnement et de limiter les charges de personnel par un suivi rigoureux tout en augmentant significativement les services rendus à la population.

Pour éviter l’augmentation de la fiscalité, l’effort doit impérativement porter sur la réduction des charges financières en poursuivant et en amplifiant la politique de désendettement qui a été suivie au cours de la dernière mandature.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire