mercredi 14 mai 2014

Intervention d'André VANHOLLEBEKE au Conseil Municipal du 29 AVRIL 2014

Question diverse d’André VANHOLLEBEKE

Recrutement pour le poste de responsable du Service Culture et Communication

« La responsable du Service Culture et Communication prendra une retraite bien méritée au mois de juin 2014 et quitte ses fonctions, compte tenu des congés qu’il lui reste à prendre, le 30 avril 2014 au soir.

Le Service des Ressources Humaines a donc publié un appel à candidature sur le site des emplois de la fonction publique dès le mois de février 2014.

Plus d’une centaine de candidatures sont parvenues en Mairie et le Service des RH en a sélectionné huit. Ces huit personnes ont été reçues par le Directeur Général des Services et par la Directrice des Ressources Humaines.

A la suite de ces entretiens, trois candidatures ont été retenues. Il restait à présenter ces personnes au Maire afin que, en concertation avec le Directeur Général des Services et la Directrice des RH, le candidat le plus approprié au poste de responsable du Service Culture et Communication soit désigné.

Au 30 mars 2014, date du deuxième tour des élections, le choix définitif n’était pas pris.

C’est alors qu’après les élections, une nouvelle candidate, qui ne faisait pas partie de la centaine des réponses, qui ne faisait pas partie des huit sélectionnées, ni des trois retenues pour le choix final, est apparue et a été retenue pour remplir le poste vacant.

Ce processus de recrutement n’est en rien conforme à une neutralité élémentaire attendue de la part d’un Maire dans l’exercice de ses fonctions. Ma critique ne porte pas sur la personne concernée, évidemment, et je dissocie la personne de la manière de procéder à son recrutement. Je signale toutefois qu’une expérience de participation à la gestion d’un magasin d’alimentation me paraît assez éloignée de la fonction de responsable d’un Service Culturel et de Communication d’une collectivité publique.

Je dénonce une méthode qui aboutit à favoriser quelqu’un dont la caractéristique principale est d’être une amie proche de Pierre François VIARD et d’avoir participé activement à la campagne électorale de celui-ci.

Utiliser les Services de la Mairie pour rendre de petits services à ses proches est doublement condamnable :
Cette opération de « copinage » donne une piètre image de la politique municipale. 
Qu’elle soit diligentée par un Maire dont la première qualité attendue est d’avoir le sens de l’intérêt général est scandaleux.

Ma question est la suivante : quelle explication pouvez-vous donner à ces observations ? »

En réponse, Pierre-François VIARD affirme qu’il a reçu plusieurs candidats et que c’est à l’issue de ces entretiens que son choix s’est porté sur la personne la plus compétente.

André VANHOLLEBEKE est étonné par cette réponse : en effet, la boulangère du village elle-même annonçait déjà bien en amont sa connaissance de la personne qui occuperait le poste vacant!!!

Pierre-François VIARD ne répond pas à ce propos.


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire