lundi 16 juin 2014

Intervention de Nathalie CHARPE au Conseil Municipal du 5 juin 2014


Intervention de Nathalie CHARPE au Conseil Municipal du 5 juin 2014 
 
Création de comités de quartiers

L’idée de création de comités consultatifs tels que définis dans l’article 2143-2 du code général des collectivités territoriales est intéressante par principe

Par contre, la présentation que vous en faites ne présente pas beaucoup d’intérêt :

Le découpage de quartiers (point 3) ne correspond en aucun cas à la réalité sur le terrain des intérêts quotidiens des Louveciennois : quel rapport entre les Rives de Seine et le Cœur-Volant ? Entre les Clos et la Princesse ? etc.

Chacun des quartiers que vous proposez n’est basé sur aucune vie sociale réelle qui prévaut entre voisins. Cette proposition de découpage rappelle plutôt le découpage administratif nécessaire pour la constitution de bureaux de vote… Ou rappelle le découpage régional que vient de nous présenter notre Président de la République et qui suscite beaucoup de réserves dans bon nombre de régions… Un maillage plus resserré et plus conforme à la réalité eut été bien préférable.

Nous constatons là un amateurisme avéré et de la précipitation dans le découpage proposé.

Par ailleurs, le fonctionnement du comité de quartier stipule (point 5.2) que « exceptionnellement pour les deux premières années, les présidents de quartier seront nommés par le conseiller municipal en charge des comités de quartiers » : pourquoi ? Quel intérêt ? Les Louveciennois ne sont-ils donc pas capables de choisir parmi leurs voisins la personne qu’ils souhaitent voir les représenter ? Pourquoi attendre deux ans avant de laisser leur liberté aux Louveciennois ?

Nous protestons contre ce déni de démocratie.

Enfin, la charte que vous nous soumettez (point 5.2.b) indique que le comité de quartier « se réunit en début d’année pour faire le bilan des sujets à aborder ou des actions à mener pour l’année » : quel est l’intérêt d’un tel fonctionnement pour un comité qui devrait au contraire se réunir de façon beaucoup plus spontanée et naturelle en fonction des besoins, des remarques et des aspirations des habitants. L’équipe municipale précédente a toujours favorisé la création d’associations de quartiers, nées du besoin naturel et de la volonté de Louveciennois. Le rôle de la Mairie n’est pas de décider de « qui travaille avec qui » mais plutôt de laisser la liberté à ceux qui le souhaitent d’entreprendre toute action citoyenne, créant du lien social.

Nous dénonçons ce mode de fonctionnement qui est une parodie de concertation.

Compte-tenu des nombreux points que nous dénonçons, regrettant que la création de comités de quartiers ne soit pas plus intelligemment pensée, sur ce vote nous nous nous abstiendrons.


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire